Tour de Namur : Sander De Vet joue les premiers rôles

Tour de Namur : Sander De Vet joue les premiers rôles

Pour la deuxième journée consécutive, Sander De Vet faisait partie des meilleurs sur le Tour de Namur, échouant au pied du podium à Florennes. La veille, il avait franchi la ligne à une encourageante douzième place.   

Alors que l'on s'attendait à un rythme relativement modéré dans cette étape reliant Profondville et Florennes, on a eu affaire à une incessante course de mouvements, propulsant la moyenne de la deuxième heure de course à 48km/h. Ce n'est qu'à 14 kilomètres de la ligne qu'une trentaine de coureurs parvint à s'extirper de la meute, et parmi eux, l'Anversois Sander De Vet. Ce groupe qui comptera jusqu'à une minute d'avance s'avèrera être le bon coup et il fut réglé sur la ligne par Julien Van den Brande (Tarteletto-Isorex), tandis que notre Sander bouclera les 155 bornes à une belle quatrième place.

La veille déjà, le jeune grimpeur de 19 ans avait montré le bout de son nez en décrochant une douzième place sur la ligne à Vresse-sur-Semois. Coup sur coup, il fait ainsi démonstration de sa bonne forme et joue désormais les premiers rôles sur ce Tour de Namur. À l'issue de la seconde étape, Sander occupe la cinquième place du classement général et second meilleur jeune à la place, dans le même temps que Yarno Vandenbroeck (Home Solutions-Soenens). Au cours du mois d'avril, il avait fait parler ses bonnes jambes en obtenant une dixième place à Schotten (Coupe de Belgique) avant d'enchaîner avec une onzième place au général du Van Rysel - Arden Challenge. "J'ai dû observer une coupure en raison des examens, mais depuis mes entraînements en Suisse en début d'été, j'ai l'impression d'être encore meilleur", indique l'Anversois. Si l'étape reine de mercredi est déjà derrière lui, il restera trois obstacles à franchir afin que notre grimpeur puisse pourquoi pas faire mieux que Guillaume Delvaux, qui a avait décroché une belle quinzième place l'année précédente. "Je ne sais pas à quoi m'attendre pour le général final, car je n'ai jamais réalisé de contre-la-montre à un tel niveau, et les 21 bornes autour de Doische ne sont pas à prendre à la légère", admet un lucide Sander.  

"On était venus pour une place dans les dix d'une étape, c'est désormais chose faite", a commenté Arthur Baude, un directeur sportif particulièrement satisfait de ses troupes. "À présent, les ambitions ne vont que grandissantes". En parlant d'ambition, notre tout jeune directeur sportif (21 ans) semble s'être pris dans le rôle et ce défi qu'il s'est lancé en mars dernier. "Je prends énormément de plaisir dans cette nouvelle fonction. C'est un rôle sensiblement différent de celui de coureur, bien que l'on préserve toujours la sensation de contribuer à la course. La principale différence réside dans l'incroyable responsabilité que cette fonction incombe", précise-t-il. "C'est extrêmement gratifiant d'avoir un coureur à l'avant. En revanche, le stressomètre est à son paroxysme lorsqu'on entend l'écart fondre à la radio, et l'envie de pédaler avec les coureurs demeure intense!", conclut-t-il avec le sourire. 

 

Résultats Tour de Namur — 2ème étape

1 VAN DEN BRANDE Julien TIS les 155 km 3h22'36'' (moy. 45,903 Km/h)
2 SIEMONS Stijn VES 00:00
3 CLÉ Brent STA 00:00
4 DE VET Sander * CHE 00:01
44 PETIT Tomas CHE 00:16
56 BELOT Remi CHE 00:16
61 CLOUX Antoine * CHE 00:16
62 BAURIN Antoine CHE 00:16
104 RENSON Vincent * CHE 00:16

DNF ERNST Robin * CHE

 

Classement général

1 VAN DEN BRANDE Julien TIS les 286 km en 6h20'28'' (moy. 45,103 km/h)
2 SIEMONS Stijn VES 00:04  
3 CLÉ Brent STA 00:06  
5 DE VET Sander * CHE 00:11
45 BAURIN Antoine CHE 00:46  
68 PETIT Tomas CHE 03:26  
77 RENSON Vincent * CHE 03:26 
91 BELOT Remi CHE 06:07  
101 CLOUX Antoine * CHE 06:07 

 

Photo: MARTINE VERFAILLIE

Commentaires

Facebook
Twitter
Instagram